C’est dans le monde de l’entreprise que le coaching trouve son essence. On parle de coaching professionnel (ou dit de façon décomplexée : « Business Coaching ») car initialement le coaching répondait à des problématiques propres au monde de l’entreprise. On peut résumer l’ensemble des techniques à un processus encourageant la performance, l’autonomie et la responsabilité. Techniques qui naturellement s’appliquent à l’individu dans le cadre des problématiques de sa vie privée (life coaching). Voilà pourquoi le coaching est souvent généralisé entre le privé et le professionnel.

Une des limites du coaching dans sa transposition brute vers des problématiques privées est que les émotions – sans être totalement mises de côté – ne sont pas un point central dans l’analyse, le focus restant sur le futur « que faisons nous de ce que nous avons et que pouvons-nous faire pour aller de l’avant ? », ce qui intéresse naturellement les managers orientés résultats.

Dans une démarche thérapeutique ce n’est pas toujours aussi simple, alors que le coaching en entreprise n’a à priori pas besoin d’outils « psychanalytiques », il est orienté résultats, la créativité est encouragée, stimulée, de même que le développement stratégique. Comme cela reste une affaire d’êtres humains, le rapport entre les hommes (notamment lors de conflits et tensions) est aussi un domaine où le coaching peut transcender les complémentarités.

Note : l’expression « Business coaching » n’est naturellement pas très adaptée aux organisations non-marchandes (ONG, ASBL « Loi 1901 », syndicats, associations, etc.) même si elles peuvent avoir recours à une intervention de coaching avec les mêmes finalités.

 

Une autre définition proposée :

Le Coaching est un processus d’accompagnement qui favorise la prise de conscience par une personne (ou un groupe de personnes) de ses modes de fonctionnement, avec pour objectif de dépasser la situation dans laquelle elle se trouve, ainsi que d’atteindre ses objectifs personnels (life coaching) ou professionnels (business coaching) qu’elle s’est fixés en toute autonomie.

Processus :

Le coaching est un partenariat basé sur la confiance, la confidentialité, le soutien, et l’encouragement à se dépasser.
Ensemble, le coach et le coaché déterminent l’objectif à atteindre, le cadre, et les résultats visés.
Le coaché est responsable de l’atteinte de ses propres objectifs. Le coach, lui, est responsable du processus d’accompagnement et des outils qu’il utilise.
www.integralia.coaching-pro

Rôle du coach :

  • Aider le coaché à clarifier ses objectifs et ses cibles de développement personnel et/ou professionnel.
  • Observer la mise en œuvre du plan d’action.
  • Donner du feedback approprié jusqu’à ce que les résultats rejoignent les objectifs et les cibles de développement.
  • Adresser des requêtes audacieuses qui vont permettre au coaché de réaliser ses percées et de sortir de sa zone de confort.

Le coaching :

  • Stimule l’habileté à surmonter les difficultés.
  • Accroît la performance des individus.
  • Aide à résoudre des difficultés.
  • Amène le coaché à générer sa propre solution.coaching_coach

Le coach :

  • Encourage
  • Soutient
  • Aide à surmonter les épreuves
  • Célèbre les réussites
  • Facilite, suscite le changement
  • Fait sortir le coaché de sa zone de confort

Qui se fait coacher ?

  • Les dirigeants
  • Les cadres
  • Les entrepreneurs
  • Les collaborateurs à haut potentiel
  • Toute personne qui souhaite améliorer ou changer une situation

Voir aussi : les différents types de coaching en entreprise

galilee_apprendre